• Les chroniques des Bridgerton T1 à T8

    Les chroniques des Bridgerton T1 à T8

    Les chroniques des Bridgerton T1 à T8

    Les chroniques des Bridgerton T1 à T8

    Les chroniques des Bridgerton T1 à T8Les chroniques des Bridgerton T1 à T8Les chroniques des Bridgerton T1 à T8Les chroniques des Bridgerton T1 à T8Les chroniques des Bridgerton T1 à T8

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Titre: Les chroniques des Bridgerton T1 à T8 - Daphnée, Anthony, Benedicth, Colin, Eloïse, Francesca, Hyacinthe, Gregory

    Auteur: J. Lynn

    Edition: Milady

    Genre: Romance

     

     


    Synopsis


     

    T1, Daphnée: À la naissance de son fils, le duc de Hastings jubilait. Hélas, l'enfant bégaie ! Affront insupportable pour le duc, qui l'a renié sans pitié. Le jeune Simon a grandi, solitaire et assoiffé de revanche. Après de brillantes études, il a bourlingué de par le monde jusqu'à la mort de son père, et c'est désormais porteur d'un titre prestigieux qu'il rentre en Angleterre. Il est aussitôt assailli par une horde de mères prêtes à tout pour marier leurs filles. Mais Simon ne s'intéresse pas aux débutantes. Sauf peut-être à Daphné Bridgerton, qu'il a rencontrée dans des circonstances cocasses. Comme Simon, elle voudrait juste qu'on la laisse en paix. Une idée machiavélique naît alors dans l'esprit du jeune duc...

    T2, Anthony: Les Bridgerton sont stupéfaits : le vicomte Anthony veut se ranger ! Et il sait ce qu'il veut : une femme dont il ne risque pas de tomber amoureux, car l'amour est subalterne dans le couple. Edwina Sheffield est la reine de la saison, c'est donc elle qu'il épousera, et l'affaire sera réglée. Sauf que la demoiselle a une soeur dont l'influence est primordiale. Or, Kate Sheffield oppose son veto : un débauché comme Anthony n'est pas un parti convenable pour Edwina. Ce dernier est offensé. Lui, le célibataire le plus convoité de Londres, indésirable ? Pour qui donc se prend cette péronnelle, qui ne connaît rien à la vie, pour oser le critiquer ? Il va lui prouver qu'il est irrésistible !

    T3, Benedict: Comme le rapporte la mystérieuse lady Whistledown dans sa chronique mondaine, on a vu, lors du fameux bal masqué des Bridgerton, le cadet de la famille, Benedict, en compagnie d'une ravissante inconnue vêtue d'une robe argentée. Mais à minuit, la belle s'est enfuie. Depuis, la haute société se perd en conjectures sur son identité. Benedict a beau la chercher dans tout Londres, elle semble s'être évaporée à jamais. Qui pourrait savoir que sous le masque de soie noire se cachait Sophie Beckett, la fille illégitime du comte de Penwood, haïe par sa marâtre qui la cantonne à l'office ? Quand Benedict croisera de nouveau Sophie, saura-t-il la reconnaître sous ses vilaines nippes de domestique ?

    T4, Colin: " A trente-trois ans, M. Colin Bridgerton demeure un coeur à prendre. N'est-ce pas un défi exaltant pour les débutantes de cette saison ? " persifle la mystérieuse lady Whistledown dans sa chronique mondaine. Depuis l'âge de quinze ans, Pénélope Featherington aime secrètement Colin, sans nourrir la moindre illusion. Néanmoins. un pari va les rapprocher : c'est décidé, ils uniront leurs efforts pour démasquer lady Whistledown, la plume anonyme qui épingle le beau monde dans ses billets malicieux. Et, dans cette aventure, d'autres surprises pourraient être au rendez-vous.

    T5, Eloïse: Après la disparition tragique de sa femme, sir Philip est totalement désemparé.
    Comment va-t-il faire pour élever ses enfants qui ont souffert de la maladie de leur mère ? Comment leur apprendre la tendresse, lui qui ne sait pas exprimer ses émotions ? Pourquoi ne proposerait-il pas le mariage à Miss Bridgerton, avec qui il entretient une relation épistolaire ? Surprise, mais en même temps troublée, Eloïse, qui ne fait rien comme tout le monde, quitte Londres en secret pour rejoindre dans son manoir cet homme qu'elle n'a jamais vu.

    T6, Francesca: La vie est parfois cruelle. Après avoir passé tant d'années à papillonner de femme en femme, Michael Stirling est tombé amoureux fou de la seule femme qu'il lui était interdit d'aimer : Francesca, l'épouse de son cousin John, que Michael aime comme un frère. Quand John meurt brutalement, Michael devient comte de Kilmartin. Désormais, Francesca est libre, mais le souvenir du défunt se dresse entre eux. Comment trouver le bonheur sans avoir l'impression de trahir celui qu'ils chérissaient tant ?

    T7, Hyacinthe: Hyacinthe, la cadette des Bridgerton, l'une des meilleures familles du Londres dans les années 1920, est-elle destinée au célibat ? Trop fine mouche, trop directe, la jeune fille n'a rien de l'héritière effacée qu'attendent les hommes de la bonne société. Pourtant ce n'est pas une raison pour finir vieille fille ! Certes, quand Gareth Saint-Clair, un aristocrate à la réputation douteuse, croise son chemin, on est loin du coup de foudre. Mais la traduction, à quatre mains, d'un journal intime écrit en italien va jouer un rôle qui n'était pas du tout prévu...

    T8, Gregory: Gregory Bridgerton a toujours cru au grand amour. Il sait que sa future épouse l'attend quelque part, que leur amour est prédestiné. Le jour où il rencontre lady Hermione Watson, il pense, transporté de bonheur : C'est elle ! " Hélas, lady Hermione aime ailleurs, lui révèle sa meilleure amie, Lucinda Abernathy, une jeune personne qui, bien que fort spirituelle, n'a pas l'éblouissante beauté d'Hermione. Gregory a cependant besoin de son aide s'il veut gagner le coeur de sa dulcinée. Et c'est alors que le destin s'en mêle...

     


    Mon avis


     

     Alors, si j'ai vraiment beaucoup aimé les 4 premiers tomes, les 4 suivants, bien moins. Même si les personnages appartenant à la famille Bridgerton sont tous attachants, ont tous un caractère qui les rend agréables à suivre. Ceci dit, elles restent toutes des romances rafraîchissantes et drôles, j'ai pris beaucoup de plaisir à les lire et à suivre les aventures de toute cette chouette famille.

    Les 4 premières romances, concernant Daphnée, Anthony, Benedict et Colin, sont agréables, bonnes, fluides, drôles ... j'ai vraiment passé un agréable moment en compagnie de tous ses personnages. Ils nous entraînent dans de sacrées histoires.

    Malheureusement, pour les tomes concernants, Éloïse ( que j'attendais beaucoup pourtant ), Francesca, Hyacinthe et Gregory sont bien moins intrigante, palpitante et fluide, j'ai pourtant terminé la saga, mais il est clair que ça s'essouffle passé le 4ème tome, dommage. ça devient vite redondant et les personnages sont un peu moins épiques, c'est dommage !

    Globalement, j'ai beaucoup aimé la période, ce qu'on vit à travers ce livre, les découvertes qu'on fait sur chaque personnage, les petits secrets ( et les gros ), la chouette intrigue autour de Lady Whistledown et puis, retrouver un peu les personnages des tomes précédents dans les suivants, si bien que je n'ai pas eu l'impression de les quitter tout au long de la saga :D 

    Donc une bonne saga, juste que s'il n'y avait eu que 4 tomes, ça aurait été suffisant.

    Les chroniques des Bridgerton T1 à T8

     

    « Encore! T1 + 1/2 du T2C'est lundi, que lisez-vous #29 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :